Ne plus manger son  stress

Fatigué-e, stressé-e, surmené-e, courir du matin au soir est l'apanage de beaucoup de nos contemporains.

La nourriture devient ainsi une manière de compenser des journées trop dures.

Manger permet ainsi de se calmer et de se réconforter. Le pire est que, comme toutes les drogues, ça marche mais ce n'est pas gratuit pour la santé.

Il est possible de se libérer de se rapport de dépendance.

Faire cesser ses envies de manger 

"Quand je tombe dans les placards, je suis inarrêtable."

"Les bonbons m'apportent un peu de douceur."

"Depuis que j'ai arrêté de fumer, je grignote plus."

"Le p'tit déj est mon plaisir avant une journée de dingue."

"Le soir j'ai besoin de me remplir, ça comble ma solitude."

Les témoignages de compulsions sont édifiants.

Comprendre le lien : fatigue, stress et envies de manger

Être débordé-e par ses obligations professionnelles et familiales, par ses activités...

Manquer cruellement de repos et de sommeil, trop tirer sur la corde, à des effets néfastes sur l'état émotionnel et les comportements alimentaires.

 

Insidieusement la nourriture aide à tenir le coup comme le tabac ou l'alcool.

S'apaiser et enfin lâcher ses kilos émotionnels

Je permet de comprendre le lien entre les états physiques et émotionnels, les comportements alimentaires et les kilos en trop.

Je donne des techniques pour ne plus manger ses émotions désagréables (inquiétudes, agacements, tristesse).

 

Mon rôle de coach est d'accompagner à mieux prendre soin de soi et de la qualité de son quotidien.

Envie de "zenitude" ?

Logo_Fuschia.jpg

Fabrice Bonnerot Rzepiennik

Coach comportementaliste

fabrice@minciravecmoncoach.fr

06 86 75 71 89

    Lieu des séances

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • YouTube