Le coaching du corps et de la tête

Un coaching global pour mincir pour de bon

Il vous aide à vous libérer de l'addiction à l'alimentation et de la culpabilité de manger, à mieux gérer votre stress et à vous alléger la vie.

Le coaching comportementaliste est unique, ses fondements sont basés sur la mise en adéquation :

  • des recherches scientifiques dans le domaine de la physiologie nutritionnelle,

  • de l’analyse des études du cerveau  (hypothalamus : cerveau du contrôle alimentaire et du métabolisme  et de l’amygdale : siège des émotions),

  • de l’étude du comportement social de l’humain.

 

Avec cette approche holistique* vous devenez acteur de votre changement en agissant sur les trois niveaux suivants :

Sensations corporelles

 

Vous identifiez et décodez vos comportements alimentaires actuels qui vous emprisonnent.

 

Vous (ré)apprenez à mieux écouter votre corps et à manger selon vos signaux corporels en retrouvant les sensations de faim, de satiété, de rassasiement et d’appétit spécifique.

 

Vous éliminez les calories superflues prises par habitude et vous vous alimentez seulement selon vos  besoins réels.

Ressentis et émotions

 

Vous vous (re)connectez à vos ressentis corporels en lien avec vos émotions.

 

Au moment des compulsions et envies soudaines, vous apprenez à  identifier, à nommer  et à graduer votre état émotionnel.

 

Vous apprivoisez vos émotions et vous neutralisez ainsi vos Envies de Manger Émotionnelles (EME).

Pleine conscience

 

Vous modifiez vos comportements inconscients en lien avec vos mémoires héritées, acquises et vécues qui génèrent des tensions internes constantes.

 

Cet axe s’appuie pour la théorie sur la psychogénéalogie et pour son application pratique sur l’approche comportementale et sur la PNL.

 

Vous réalisez un cheminement de développement personnel libérateur.

 

Plus d'explications en vidéos sur ma chaine Youtube - Mincir avec mon coach

*Holistique vient du grec, «holos» qui signifie la totalité, l’entier. L'approche holistique consiste donc à prendre en compte la personne dans sa globalité plutôt que de la considérer de manière morcelée et centrée sur un organe, sur une partie du corps ou sur le(s) symptôme(s) d’une pathologie.